Au nom de ce que fut la paix

AU NOM DE CE QUI FUT LA PAIX...

Ces temps derniers la haine a fait sa route
Sur nos travers, nos pensées aveuglées
Voyez autour, des cris plein de déroute
Lèvent leurs corps aux plaintes épuisées.

Contemplez donc la progression vénale
D'un sentiment qui en notre mémoire
N'existe seul, pourtant de son mistral
Il balaya les autres et l'espoir.

Oui aujourd'hui le monde va très mal
Et nos erreurs ne sont pas toutes là
Mais tout au fond de notre âme animale
N'y a-t-il pas la clef pour nos coeurs las?


Je pleure alors que moi aussi je souffre
Je porte en moi vos peines et vos larmes
Mais moi aussi j'ai mal au bord du gouffre
Et j'ai eu droit au fil tranchant des armes.

Ce n'est qu'un roc qu'abrite mon corps blême
Et un coeur bleu qui en a gros quand même
Je n'ai le droit d'ordonner que l'on s'aime
Pourtant à vous, je demande un Carême.

Oui aujourd'hui le monde va très mal
Et nos erreurs ne sont pas toutes là
Mais tout au fond de notre âme animale
N'y a-t-il pas la clef pour nos coeurs las?


On fait les frais d'un désespoir violent
Qui pour punir s'agite entre nos peurs
Et la raison aussi furtivement
A disparu; alors vient se poser l'horreur.


J'implore en vous un peu de cette paix
Peut - être que ce sera ce demain
Si nous savons assumer tous nos faits
Et rendre alors à nos gestes l'Humain...


Oui aujourd'hui le monde va très mal
Et nos erreurs ne sont pas toutes là
Mais tout au fond de notre âme animale
N'y a-t-il pas...Un coeur qui en vous bat?

 

Lunastrelle

 http://www.lapassiondespoemes.com/

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×